Les pays africains ne sont pas recommandés pour voyager à travers Ebola

les pays ne voyagent pas ebola
Depuis les deux missionnaires malades de Ebola Ils ont été transférés en Espagne après avoir infecté le virus, la peur et l'hystérie ont occupé notre pays, surtout depuis que l'infirmière Teresa Romero a attrapé la maladie. Bien entendu, avant que ces cas ne soient révélés, le ministère des Affaires étrangères avait déjà déconseillé aux citoyens de se rendre dans divers pays africains, sauf en cas d'extrême nécessité.

De nos jours, en plus de cette mesure, il est également conseillé de ne pas se rendre dans certains les pays en aucun cas. Voulez-vous savoir de quels territoires nous parlons? Rejoignez-nous!

Ne voyagez en aucun cas

Le Ministère des affaires étrangères et de la coopération recommande de ne voyager en aucun cas dans deux pays africains: le Libéria et la Sierra Leone. Dans les deux cas, la recommandation n'a aucun effet contraignant et ne sert qu'avec avis ou avis. Bien entendu, l'État ne sera pas responsable en cas de dommages pouvant être causés aux personnes ou aux biens. N'oubliez pas que, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 9 000 personnes ont déjà été infectées par le virus Ebola. Le plus inquiétant est que 4 500 d'entre eux sont décédés (la plupart des cas se sont produits dans ces deux pays), car il n'y a pas de vaccin ou de traitement spécifique pour la maladie. De plus, en Afrique, les patients ne reçoivent ni traitements rétroviraux, ni plasmas immuns, ni sérums expérimentaux.


les pays ne voyagent pas ebola1

Ne voyagez pas sauf pour des raisons d'extrême nécessité

En revanche, le Ministère des affaires étrangères et de la coopération recommande de ne pas se rendre en Guinée Conakry, au Nigéria et en République démocratique du Congo, sauf pour des raisons de extrême besoin.

Risque de transmission

N'oubliez pas que la fièvre hémorragique Ebola se transmet par contact directement avec le sang, les sécrétions, les organes et autres fluides corporels des personnes et des animaux infectés, qu'ils soient morts ou vivants. Cependant, ce sont des expositions improbables chez les voyageurs normaux, de sorte que la probabilité qu’ils soient infectés par le virus est "extrêmement faible" selon le ministère de la Santé. Dans le cas des voyageurs visitant des amis ou de la famille des pays touchés, le risque reste faible, sauf s'ils sont en contact physique direct avec une personne malade. Dans ce cas, la partie concernée doit signaler son exposition et éviter la propagation.


les pays ne voyagent pas ebola2
Les travailleurs les plus exposés au risque de contagion sont les travailleurs sanitaire et les bénévoles ou les travailleurs humanitaires qui se trouvent dans les zones touchées. Cependant, ce groupe met en œuvre des mesures de prévention de base contre le virus grâce auxquelles la maladie peut être prévenue.

Mesures de précaution

Si vous n'avez pas d'autre choix que de vous rendre dans les zones affectées, vous devez suivre les différentes mesures de précaution recommandées par le Gouvernement: éviter tout contact avec le sang ou les liquides organiques des personnes et des animaux infectés, vivants ou morts; ne pas avoir de relations sexuelles avec des personnes malades ou guéries d'Ebola depuis au moins 7 semaines; éviter tout contact avec des objets contaminés par du sang ou des liquides organiques; laver et peler les fruits et légumes avant de les consommer; suivre scrupuleusement les routines de lavage des mains; et éviter les habitats des chauves-souris.

les pays ne voyagent pas ebola3

Symptômes de la maladie

Si vous êtes revenu d'une zone affectée et avez des symptômes de la maladie (fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, maux de gorge, vomissements, diarrhée, éruption cutanée ou saignement) au cours des 21 jours suivant votre retour, vous devez appeler le 112 pour informer de toi symptomatologie et de votre voyage.

Epidémie Ebola : les orphelins de la RDC | UNICEF France (Décembre 2021)


  • maladies
  • 1,230